samedi 14 juin 2014

Finalisation du projet NAO ASK la robotique au service des autistes, focus sur un de nos partenaires HanditecAM

un mot sur le formidable travail réalisé par un de nos partenaires sur le projet NAO Ask, la robotique au service des enfants autistes



La FONDATION HANDITECAM


Abritée par la Fondation Arts et Métiers, son objet est de mettre au service des personnes en situation de handicap les compétences technologiques et la solidarité de la communauté Arts et Métiers.
Solidarité et Fraternité sont en effet des valeurs chères aux étudiants de cette Ecole, depuis sa création en 1780 par le Duc de la Rochefoucauld-Liancourt.
L’un d’entre eux (Camille Mathieu promotion Cluny 1942) a traduit en pratique cette volonté de poursuivre toute sa vie cette tradition de fraternité, en aidant particulièrement les personnes en situation de handicap.
L’Ingénieur technologue, et le « Gadzarts » tout particulièrement, doivent mettre en pratique ces valeurs humaines spécifiques, en appliquant leurs capacités techniques, et toutes celles qu’ils peuvent agréger dans un projet, de façon pragmatique.
La concrétisation et la pérennité de cette action ont été effectives par la création de notre Fondation, qui poursuivra donc cette action citoyenne, en partenariat avec toutes les personnes et entités se reconnaissant et s’investissant dans de telles actions.
Ancrées dans l’humain, empreintes de réalisme, ces actions s’appliquent à marier la technique basique et les nouvelles technologies, souvent avec le concours de la richesse des laboratoires de l’ENSAM.
Les évolutions technologiques sont assez prévisibles, le basculement des habitudes l’est beaucoup moins. Nous chassons donc le diable qui se cache dans le détail technique, et nous appliquons surtout à rendre humainement acceptable et accepté tout progrès, ce qui requiert la mise en commun de toutes les forces qui se reconnaissent dans cette volonté.
Voilà le sens de notre action, que nous espérons partager avec Vous.

Rémy Chantegros
Président

La communauté ARTS et METIERS

 La Fondation Arts et Métiers,
 L’Association des Anciens élèves (30 000 membres),
 ARTS et METIERS Paris Tech (ENSAM), Grande Ecole Ingénieurs généralistes
 ARTS (Institut Carnot Société d’Etude et de Recherche de l’ENSAM)
 L’Union des élèves et Gasole (association Gadz’Arts solidaires)

ORGANISATION

 Conseil d’Administration représentant la communauté,
 Conseil Scientifique,
 Bureau assurant le fonctionnement
 L’administration et la gestion financière : assurées par la Fondation AM

Le fonctionnement est basé sur le bénévolat et la collaboration avec les laboratoires, les étudiants, enseignants et chercheurs de l’école des Ingénieurs Arts et Métiers, ainsi que toute autre association ou partenaires industriels se donnant les mêmes buts.


MOYENS

 Dons de la communauté des ingénieurs Arts et Métiers,
Vos dons : http://www.fondam.org/
 Financement de partenaires industriels, Fondations… à compléter


ACTIONS


Réalisations
 Handi’cam 3D (Angers), Camera 3D – analyse de geste et de la mobilité
 TIPATSMA (LCPI), tableau pour malades Alzheimer (hôpital Brousse)
 Geste sportif sur fauteuil – LBM – Stéphane Houdet tennis sur fauteuil
(JO de Londres 2 médailles, vainqueur de R. Garros, N° 1 mondial 2013)
 Étude fauteuil roulant électrique tout terrain,
 Étude fauteuil d’accès à la baignade,
 Captation des cours pour étudiants empêchés (Robot AWABOT),
 Adaptation de la crosse tir de compétition athlètes handicapés,
 ASK NAO robot humanoïde (application pour enfants autistes)
 Équipement logiciel ORAL 7 et personnalisation pour YL tétraplégique

Promotions
 Accompagnement  à l’Ecole des étudiants sur des projets RSE fauteuil
(Responsabilité Sociale et environnementale)
 Sensibilisation des élèves à la problématique du handicap
Sous le format de journées handi-management
(sensibilisation des futurs ingénieurs aux problématiques du handicap et à l’intégration de personnes en situation de handicap comme collaborateurs,  appropriation par les valides de technologies pour handicapés)

 Conférence Handicap & Sport de haut niveau
 Handicap & Etudes supérieures

 Support à PHARES : accompagnement toute l’année par Gasole
(Etudiants Arts et Métiers Solidaires) de jeunes lycéens handicapés, pour les aider à communiquer, s’ouvrir, imaginer leur avenir

 Prix Camille Mathieu 2014
D’un montant de 4'000 € il récompense tous les deux ans une réalisation technique destinée aux personnes en situation de handicap.


COORDONNEES

Président de la Fondation HanditecAM
Rémy Chantegros + 33 6 76 22 76 44

Adresse postale : Fondation HanditecAM 9 bis avenue d’IENA 75016 PARIS

Site WEB : http://handitecam.gadz.org

Email :  handitecam@gadz.org


Vos dons

http://www.fondam.org/Contacts/Fondation

(Les versements à la Fondation bénéficient des abattements fiscaux 66% ou 75%)

               
PROJET ASK NAO

Image illustration



La robotique au service des enfants autistes
Première expérimentation dans un IME des Alpes-Maritimes

Origine du projet
L’association Handiconseils de parents d’enfants autistes.

Objectif du projet
Mettre en œuvre l’expérimentation dans un IME (Institut Médico Educatif) de l’application ASK (Autism Solution for Kids), développée par la Société ALDEBARAN sur le robot français NAO.
ASK est en cours de test aux EU et en GB, il permet aux enfants autistes encadrés par des enseignants spécialisés et des thérapeutes de stimuler leur apprentissage des relations sociales et d’améliorer leur niveau d’indépendance.
Pour réussir ce projet, autour de l’IME hébergeant le site pilote et l’association des parents Handiconseils se sont regroupées :
 l'association Monaco Disease Power, qui finance l’achat du robot,

 la Société ALDEBARAN Robotics fournisseur du robot et de l’application,

 la Fondation HANDITECAM et l’Ecole des Ingénieurs ARTS & METIERS qui  apportent leurs compétences sur le robot, l’application et la conduite du projet.

Les avantages de NAO en école sont multiples
 C'est un robot humanoïde : Il bénéficie de l'attraction spontanée des enfants pour la technologie pour les aider à amélioration leur relation avec le monde social humain
 Plus simple qu'un être humain : Etant moins complexe, il diminue les problèmes liés à la sur-stimulation sensorielle
 Prédictible : il minimise les situations inattendues source d'anxiété
 Infatigable : il ne se lasse pas d'enseigner, de répéter et de stimuler les élèves
 Sans jugement : il ne blessera pas l'enfant avec des commentaires négatifs
 Multi-interactif : quel que soit le profil de l'enfants, il peut participer en interagissant via des commandes verbales, tactiles ou visuelles
 Évolutif : il est possible de personnaliser les applications pédagogiques en fonction du profil de l'enfant
 Sur Internet : Plusieurs experts connectés sur internet peuvent se partager des applications pour aider les enfants de par le monde.
 Il est connectable et s’agrège avec tout autre engin média apprécié par les enfants (autres écrans, tableau numérique etc.)




PROJET CAPTATION DE COURS



Captation de cours
Pour étudiant "empêché" et de façon plus étendue, alimentation de MOOC
Origine du projet
Le Rectorat de Dijon et le CHU de Dijon, en pleine concertation avec l’équipe dédiée à l’hôpital pour garder le contact pédagogique et en accord avec les parents d’une fillette hospitalisée, ont initié la captation en direct de cours à destination d’une étudiante clouée sur son lit d’hôpital.
La poursuite de cette prestation dans une configuration plus mobile au sein de l ‘établissement scolaire a conduit le rectorat à faire appel à la collaboration de l’Institut de l’Image de Chalon-sur-Saône, antenne du Campus A&M de Cluny.

La volonté du Rectorat d’entrer en phase active d’initialisation d’un MOOC spécifique à cet usage, a orienté ces partenaires sur un robot AWABOT, qui permet potentiellement d’être “représenté” par le robot, de le piloter à distance pour suivre le cours, intervenir, participer aux groupes de travail.

La faisabilité et le démarrage financier ont été débloqués par la participation de notre Fondation, en liaison courante avec l’Institut de l’Image.

Objectif du projet
Un mini « consortium » s’est ainsi créé pour ce projet naissant, destiné à dégager les bonnes hypothèses et les premiers pas de fonctionnement.
Rendre compte de cette expérimentation totalement réelle par un cahier des charges apte à mettre en place un tel dispositif avec succès est l’ambition que nous nous sommes fixés. Cette démarche est conforme à notre objectif de raison qui consiste à conduire tout projet à maturité, c’est à dire qu’il devienne acceptable et accepté.
Ce cahier des charges fera l’inventaire des points techniques (performances des accès aux réseaux, des débits sortants et entrants) et éthiques dont le respect des droits, dont celui à l’image par chapitrage automatique, codage, floutage, etc.

Partenaires du projet
HANDITECAM
CHU
Consortium du projet
Rectorat
Institut de l’Image
TEB (camera portée)
AWABOT (Robot porteur)




PROJET TIR ATHLETE HANDICAPE

Image illustration


Adaptation à la morphologie
Adaptation de la crosse de fusil du tireur

Origine du projet
La petite fille d’un célèbre Gadzarts (Bézier, initiateur des courbes de Bézier éléments de base du développement des images de synthèse) handicapée visuellement a participé à nos actions de sensibilisation au sein de l’Ecole en témoignant de ses compétitions sportives de haut niveau avec tir au fusil.
La connexion avec la Fédération Handisport (tir et biathlon) nous a conduits à concevoir l’adaptation de la crosse de fusil des athlètes handicapés aux contraintes de leur handicap.
Contexte
Dans la pratique du tir, la diversité des morphologies et des positions de confort, spécifiques à chacun, nécessite une adaptation des carabines. Certains réglages existent mais les degrés de liberté et les amplitudes restent souvent limités pour correspondre à 100% des tireurs. Cette situation est d’autant plus critique que le niveau sportif du tireur est i
mportant. La fédération handisport de tir a sollicité la Fondation HANDITECAM afin qu’elle puisse résoudre la problématique du confort de tir en s’appuyant sur les compétences de l’école des Arts et Métiers.
Une première rencontre s’est déroulée à Sens le 12 octobre sur un des sites d’entrainement de l’équipe nationale qui préparait les championnats du monde et les JO d’hiver.

Construction de la problématique
Le travail sur les mobilités a permis de répertorier pas moins de 13 mobilités au sens théorique du mot : deux translations et une rotation au niveau arrière de la crosse (3 mobilités d’appui de l’épaule), deux translations au niveau du Busc (2 mobilités d’appui de la joue), deux translations et trois rotations au niveau de la poignée (5 mobilités de saisie de la main D/G), deux translations et une rotation au niveau du support du canon (3 mobilités de support pour la main D/G). Dans cette première approche on s’aperçoit que la complexité des mécanismes de chaque carabine risque de rendre la réalisation de chacune d’elles trop coûteuse. Pour atteindre les raideurs nécessaires, leur masse risque d’être trop importante.
L’approche consiste à fabriquer un dispositif de prédétermination de la forme et des dimensions d’une crosse permettant d’atteindre la position moyenne idéale des différents organes d’appui. Les dispositifs standards habituels étant par la suite installés sur la crosse morphologiquement compatible.
Cet appareil sera appelé "banc de calibration de la crosse" et fait l’objet de la mise au point.
Jalonnement prévisionnel du projet
Sur la base de la crosse confiée par l’équipe de tir, il est prévu de construire une première maquette de faisabilité du banc de calibration de la crosse qui sera testée lors d’une prochaine rencontre. A l’issue des premiers essais un banc de calibration sera réalisé en vue de la construction d’une série de quelques carabines adaptées à la morphologie du même nombre de sportifs.
L’étape suivant consistera d’une part à réaliser quelques carabines avec la problématique majeure de lissage des contours de la crosse et d’autre part à définir le protocole de calibration des différents degrés de liberté : ordre préférentiel de réglage.
Partenaires du projet
ENSAM qui apporte ses équipes ingénieur concepteur, techniciens
HANDITECAM qui assure la coordination des partenaires et le financement du "banc de calibration de la crosse"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sélectionnez dans le menu défilant votre profil ou anonyme puis c'est à vous